CORDIERS

Le projet se situe au point de rencontre de deux natures de tissus urbains : l’îlot XIXe siècle, d’une part, dans lequel s’inscrit la parcelle du concours et, d’autre part, les objets isolés de la seconde moitié du XXe siècle, constitués par les bâtiments à l’est de la rue des Vollandes et au nord de la rue des Cordiers. Le projet cherche à répondre précisément, par sa volumétrie, à cette double nature : il vient non seulement compléter son îlot par un alignement double aux immeubles sdjacents, mais le décrochement en résultant vient aussi lui permettre un développement en hauteur en rapport direct avec les tours voisines.