RIAZ
 CORDIERS

LA VERRERIE

Insérés entre l’école existante et le complexe de la laiterie, deux nouveaux volumes dialoguent avec le tissu rural en place, aussi bien par leur échelle qu’au travers de leur positionnement. Programmatiquement liés, ils profitent de la topographie pour se regrouper autour de la généreuse surface du préau. Apparaissant aussi bien comme des édifices autonomes que comme parties d’un ensemble, ils perpétuent un principe déjà en place dans les complexes situés à l’est et à l’ouest. La disposition des nouveaux bâtiments, véritables chaînons manquants, permet ainsi de prolonger de manière cohérente la séquence urbanistique en place, du cœur du village aux bâtiments de la laiterie, jusqu’alors isolés.
Adossé à la route de l’Eglise, le projet reprend les principes typologiques de l’école existante : circulations et services forment une arête dorsale qui longe la route et favorise une orientation des locaux principaux en direction du paysage.