VIGNE ROUGE

C’est en longeant la route de Drize, sous la couronne des chênes, des hêtres et des érables, que l’on est amené vers le nouveau quartier. La route sinue, puis s’insinue, naturellement, au détour de la pente, entre les arbres, vers le plateau. On devine d’abord une présence, puis l’on commence à lire, dans la transparence croissante du feuillage, entre les arbres qui se clairsèment, l’école comme point d’entrée de ce lieu nouveau, comme sa borne, son repère.